Ils profitent de l’absence de leur voisine pour squatter son appartement


Gonflés!

Michèle Ferbos, retraitée, avait fait l’acquisition il y a quatre ans et demi d’un appartement de type F3 dans la ville de Pau. Entre temps, elle est partie habiter avec son compagnon, dans les Hautes-Pyrénées. Elle a donc dû mettre sa propriété en vente, au début de l’année. Généreuse (trop?), Michèle a alors confié la clé de son F3 à ses voisins : « Par gentillesse, j’ai confié les clés de l’appartement à mes voisins, un couple locataire du logement d’à côté sur le même palier, notamment pour qu’ils puissent utiliser le congélateur et le garage. »

Bien mal lui en a pris, à cette pauvre Michèle : il y a quelques jours, elle a reçu par courrier une lettre de ses voisins, accompagnée d’un bail signé par eux. Le couple écrivait à Michèle qu’il acceptait sa proposition de bail. Quelle surprise pour la retraitée, pour qui il n’a pas une seule fois été question de louer son appartement à ces gens : « Il n’a jamais été question de ce bail. Je veux vendre mon appartement, pas le louer! Le bail qu’ils présentent n’est pas signé par la propriétaire, il ne vaut rien. Ce ne sont pas des locataires, mais des squatteurs, il n’y a pas d’autres mots! Ils ont vidé l’appartement qu’ils louaient à côté pour venir squatter chez moi! »

Tombées des nues, Michèle est immédiatement allée porter plainte au commissariat pour abus de confiance et s’est empressée d’écrire une lettre au procureur de la République. Elle a également obtenu d’un avocat qu’il l’aide à sortir de cette situation plutôt incommode. Elle déclare : « Les agences chargées de vendre mon bien ne peuvent plus le faire visiter! Je veux récupérer mon appartement et aussi tout ce qu’il y avait à l’intérieur : mes vêtements d’hiver, mes papiers administratifs, ma vaisselle… Face à une telle situation je me sens tellement démunie. »
ntIl y a de quoi.

Quant aux squatteurs en question, ils ne lâche pas le morceau. Selon leurs dires, leur « occupation (de l’appartement ndlr) est légitime. »

Méfiez-vous de vos voisins…

Marie P.


A voir également

Partager cet article

Noter cet article

WTF ?Ça craint.Pas mal.HahahaENORME (7 votes)

  1. Kusharuman dit :

    L’occupation est illégitime.
    Donc soit ils partent, soit c’est devant le tribunal qu’ils vont devoir rendre des comptes. En même temps dans notre société être trop bon, c’est aussi être trop con.

  2. younesn dit :

    ptdr il ya télement de lois que l’on peut faire passer un crime pour légal loool depuis quand squatter et l’égal quand on a un appartement a son nom en face .?

  3. fab dit :

    S’ils prouvent qu’un bail verbal a été conclu l’occupation n’est pas du tout illégitime !!

    Elle leur a donné les clés ……

Ajouter un com